Rupture LOSARTAN – Possibilité de substitution dans la même classe

Suite à l’identification d’une nouvelle impureté de type azide, potentiellement mutagène, dans certains médicaments à base de losartan et de losartan/hydrochlorothiazide, les lots concernés de médicaments impactés, encore sur le marché, font l’objet d’un rappel.

En concertation avec les représentants des patients, des médecins, le CNOP et l’USPO, l’ANSM a formulé des recommandations afin d’anticiper les problèmes d’approvisionnements et assurer ainsi la continuité des soins.

En application du L5125-23 du CSP, si le traitement initialement prescrit n’est pas disponible et que le patient ne peut pas consulter son médecin au préalable, le pharmacien pourra remplacer le losartan par un autre médicament de la classe des sartans, à titre exceptionnel et temporaire, jusqu’à la prochaine consultation médicale. Il en informera rapidement le médecin.

Pour le remplacement des médicaments à base de losartan et d’hydrochlorothiazide, la dose d’hydrochlorothiazide doit rester identique. Seul le sartan et son dosage pourront changer dans la substitution de ces médicaments selon le tableau suivant :

Le passage du traitement par losartan à un autre médicament de la classe des sartans est possible quelle que soit l’indication dans laquelle il est utilisé. Cependant, une adaptation des doses ou un changement de traitement devront être envisagés avec le patient si ce dernier ressent des symptômes liés au changement de médicament.

L’USPO demande que cette intervention pharmaceutique, dans laquelle le pharmacien assure la continuité des soins du patient en coopération avec le médecin, soit reconnue et valorisée dans le cadre de la future convention pharmaceutique.

Publication :2 novembre 2021 | Catégorie(s) :